POURQUOI CHOISIR UNE PEINTURE NATURELLE


Accueil

 

 

Suite à une étude du magazine Que Choisir de mai 2003, il apparaît que les peintures naturelles, 14 jours après la pose, émettent 100 à 300 fois moins de composés organiques volatils que les peintures traditionnelles portant l’écolabel NF. L’article précise de plus que les peintures naturelles ne présentent pas de réelle différence de prix au m2 par rapport aux peintures traditionnelles.

Composition des peintures traditionnelles:

Une peinture est composée de plusieurs éléments: des liants, des pigments (ou colorants), des charges, des solvants (diluants) et éventuellement des agents épaississants.

- Les liants: ils sont généralement constitués de résines acryliques (molécules monomères volatiles), polyuréthanes ou époxydes. Ces résines ont un fort degré d’émissivité et sont généralement nuisibles pour la santé. De plus, elles coûtent beaucoup en ressources énergétiques pour les produire et contribuent à la pollution des sols en fin de vie. Par comparaison, les peintures naturelles utilisent des résines naturelles, dérivées de l’huile de lin ou de résine de pin.

- Les pigments: Dans les peintures traditionnelles, ils sont constitués essentiellement par des métaux lourds. Ces métaux coûtent cher à notre environnement pour les extraire, et contribuent à la pollution des sols en fin de vie. En revanche, dans les peintures naturelles, les pigments sont d’origine minérale (ocres, oxydes de métaux) ou végétaux.

- Les charges: Dans les peintures traditionnelles et naturelles, les charges sont quasiment les même (craie, talc, silice). Mais, dans le cas des peintures traditionnelles, ces charges subissent un traitement chimique afin d’en augmenter l’efficacité.

- Les solvants: Ce sont les composés les plus nuisibles des peintures traditionnelles. On y retrouve des composés comme le toluène et le xylène, qui sont tous les deux cancérigènes. La concentration de ces produits provoque divers symptômes allant de la simple nausée jusqu’aux troubles neuro-biologiques. Il va sans dire que ce sont également des polluants importants pour notre environnement. Leur action n’est pas limitée au temps de pose et de séchage. En effet, longtemps après leur application, les émissions volatiles de ces solvants se retrouvent dans nos habitats. Les risques pour la santé ne sont donc pas limités aux artisans qui les mettent en œuvre, mais s’étendent également aux habitants du lieu ainsi traité. Les peintures naturelles utilisent des solvants naturels, dans une proportion qui est en générale inférieure à 2% du volume total. Il s’agit en général de dérivé d’huile de lin ou de différents agrumes et aromates. Les solvants naturels peuvent quand même provoquer des irritations de la peau et des yeux, voir pour certain présenter des risques d’inflammation spontanées. Il fait donc veiller à travailler dans des locaux aérés, tenir les produits hors de la portée des enfants, et d’une manière générale, respecter les précautions d’usage fournies par le fabricant.

- Epaississants et agents réticulaires: Dans les peintures traditionnelles, on retrouve des métaux lourds comme le plomb et le cobalt. Les peintures naturelles utilisent des dérivés de soja, du manganèse ou du calcium.

Généralités sur les peintures naturelles:

Elles sont soit en phase acqueuse, soit en phase huileuse. Cette composition permet de les diluer facilement, sans utilisation d’autres produits nocifs. En revanche, à l’application, elles paraîtront un peu transparentes. Après le temps de séchage, la peinture s’opacifie et les pigments apparaissent. Il est préférable de faire un test sur une petite surface au préalable. Plutôt que de tenter d’obtenir un résultat opaque par l’application d’une couche épaisse, nous recommandons de diluer la peinture et de procéder à deux ou trois passes de couches moins épaisses. Contrairement aux idées reçues, la gamme de couleurs est très complète, et bien souvent, il suffit d’augmenter la quantité de pigments pour obtenir une couleur plus soutenue.

Il est à noter qu’au Canada une entreprise s’est spécialisée dans le reconditionnement des peintures traditionnelles. La société organise la récupération des fins de pots de peinture, et ils reconfectionnent des peintures prêtes à l’emploi. Aucune initiative de la sorte n’est envisagée en France à l’heure actuelle.

Accueil