La norme NF Maison Individuelle démarche HQE.


Accueil
De quoi s’agit-il ?

      Depuis le 30 mai 2006, une nouvelle norme a été mise en place par Nelly Olin, Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable. Cette norme est destinée à permettre aux particuliers de choisir des constructeurs de maisons individuelles respectueux de l’environnement. Pour être plus précis, la marque « NF Maison Individuelle est une marque de certification officielle de produit et de service portant exclusivement sur les maisons réalisées dans le cadre du contrat de construction avec fourniture de plans, conforme à la loi du 19 décembre 1990 ».
      Michèle PAPPALARDO, Présidente de l'ADEME, a déclaré à propos de cette marque:
      « Pour limiter le réchauffement climatique, sécuriser les approvisionnements en énergies fossiles et limiter les effets de hausse du prix de l'énergie, l'ensemble des acteurs économiques, et en particulier ceux du bâtiment, doivent modifier leur comportement. La démarche Haute Qualité Environnementale fait partie des outils qui permettent d'atteindre ces objectifs. Mais la démarche HQE va plus loin, par la prise en compte des déchets, de la gestion de l'eau, de la qualité de l'air intérieur… Elle permet de répondre à des exigences environnementales plus vastes et de limiter l'impact d'un bâtiment sur son environnement. »


Qui en est chargé ?

      Le CEQUAMI est l’organisme chargé de guider et contrôler les constructeurs. C’est un organisme indépendant. En tant qu'organisme de certification, CEQUAMI doit lui même se conformer à la norme européenne EN 45011 qui vise notamment à permettre d'agir en toute impartialité, neutralité et indépendance. Il est mandaté par AFAQ AFNOR Certification pour délivrer, gérer et développer la certification NF Maison Individuelle. Le CEQUAMI engage des missions d'audit et de vérifications de maisons en cours de chantier. Il met également à disposition des constructeurs une plateforme d’échanges leur permettant d’accéder à des informations adaptées et ainsi d’améliorer leur processus qualité.
      L’organisme a été créé par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) et QUALITEL tous deux organismes certificateurs accrédités par le COFRAC (Comité Français d'Accréditation), il est lui-même en cours d'accréditation.
Date de Création:
Juillet 1999
Statut:
S.A.S au capital de 121.959,21 €
Associés:
A parité égale : CSTB : établissement public à caractère industriel et commercial et QUALITEL,
association Loi de 1901
Conseil de surveillance:
Alain Maugard, Président du CSTB, Président du Conseil de surveillance, Raphaël Slama, Président de QUALITEL, Bertrand Delcambre, Directeur du CSTB, Antoine Desbarrière, Directeur de QUALITEL
Directoire:
Président: Patrick Nossent
Directeur Général: Christophe Bonnavent
Quelques chiffres:
110 constructeurs titulaires de la certifictaion, 40.000 maisons certifiées depuis 2000, 2.000 chantiers visités en 2004, 570 journées d'intervention en 2004
Pour plus d'information: www.constructeurs-nf.fr


L’'obtention de la marque NF Maison Individuelle:

Les Constructeurs doivent, au préalable:

- Prouver leur professionnalisme et aptitude à appliquer et à maîtriser une démarche qualité contrôlée au travers de la marque NF Maison Individuelle;

- Intégrer dans leur processus qualité les exigences suivantes, validées par un audit : l'évaluation du terrain et du site ; la définition de modèles avec options environnementales ; la gestion de chantiers respectueux de l'environnement ; le guide d'entretien et d'utilisation de la maison NF Maison Individuelle démarche HQE.

Dès lors qu'il est admis, le Constructeur doit mettre en oeuvre un système de management environnemental permettant de proposer, concevoir et réaliser des maisons certifiées NF Maison Individuelle démarche HQE dont la qualité environnementale :

- Correspond aux motivations, aux attentes et à la capacité financière des Maîtres d'ouvrage;

- Tient compte des spécificités du terrain et du site pour chaque projet, est supérieure à la réglementation et à la pratique courante sur tout ou partie des catégories de préoccupations fixées par les 14 cibles HQE®, dont 4 cibles incontournables : relation du bâtiment avec son environnement immédiat, chantiers à faibles nuisances, gestion de l'eau, gestion de l'énergie.

Les avantages:

Pour les professionnels, au-delà des convictions écologiques propres à chacun, cette norme devrait leur permettre de toucher une clientèle plus exigeante. Selon le ministère, les avantages seront surtout pour les particuliers qui devraient ainsi avoir l’assurance que leur maison sera conçue dans le respect du site, économe en énergie, en eau et en charges d'exploitation, confortable à l'usage et tiendra compte des impacts sur la santé. De plus, un certificat officiel leur est délivré à la livraison ce qui permettra d’augmenter la valeur patrimoniale de leur habitat.


Les inconvénients possibles:

Etant intimement lié avec le CSTB, le CEQUAMI risque de tarder à valider des systèmes incluant des matériaux naturels ayant ou n'ayant pas reçu les agréments du CSTB.
De plus, les groupes de constructeur, tel que GEOXIA, Maisons d’En France et autres, qui ont déjà reçu cet agrément, ne sont pas réputés pour être de grand utilisateurs des matériaux naturels. Par exemple, le groupe GEOXIA comprend entre autre les enseignes suivantes: Maisons Castor, Maisons Phenix et Maison familiale.

Voici ce que l’on peut lire sur le site des Maisons Phenix: “Phénix assure à votre maison un grand niveau de confort thermique, été comme hiver. Les murs extérieurs sont recouverts de deux couches croisées d’un matériau hautement isolant. L’acier, par ses qualités techniques, autorise une plus grande latitude dans l’élaboration des espaces. L’association de l’acier et du béton: une technologie éprouvée, faite pour durer.” Ces informations sont plutôt vague, si ce n’est dans le choix du béton et de l’acier.

Du côté de Maison Familiale, c’est encore plus flou: “Maison Familiale utilise un jeu harmonieux de matériaux, de formes et de couleurs, choisi en harmonie avec votre région, et qui intègre parfaitement votre maison dans son paysage.”

Sur le site des Maisons Castor, les choses sont plus claires: Vous avez le choix entre trois versions, permettant de faire plus ou moins d'économies sur le devis total. La version 1 est réalisée entièrement par le constructeur. Les versions 2 et 3 vous proposent de mettre la main à la pâte pour la finition, ce qui comprend la pose d'isolant. Quels sont les matériaux utilisés? Voici ce que dit le site:"Choix rigoureux des matériaux, isolation thermique et phonique optimisée, respect des techniques de construction traditionnelles." Jusque là, les matériaux ont l'air d'être conformes aux attentes d'une marque garantissant le respect de l'environnement et de la santé des habitants de la maison. Mais lorsqu'on accède à leur descriptif des versions 2 et 3, on entre un peu plus dans le détail: "En faisant le déroulage de la laine de verre sur les plafonds". Et il y a fort à parier que le reste des matériaux est à l'identique. Cette fois, non seulement les matériaux utilisés ne garantissent pas le respect de l'environnement, mais en plus on vous demande de prendre des risques en les posant vous même.

Sur le site de MAS PROVENCE, également dépositaire de la marque, les espoirs sont plus grands.
Un onglet éco-habitat semble prometteur, mais une fois encore déception. Il n’est question que de Feng-shui, aucune information sur les matériaux utilisés.

Dernier espoir avec les Maisons Patrick BARBIER: sur leur site, très peu d’information sur les matériaux utilisés. Ils indiquent utiliser les produits Efisol pour l’isolation. Après une courte navigation sur le site de ces derniers, il apparaît que leur isolant est composé de mousse de polyuréthane.

Aucun de ces constructeurs ne semble proposer de chauffe-eau solaire, de système photovoltaïque ou de cuve de récupération des eaux de pluie. Il apparaît donc que cette nouvelle marque, sans un effort certain sur la prise en compte des matériaux utilisés, ne pourra pas devenir vraiment une référence pour les constructions nouvelles. Comment sortir du bilan énergétique global la catégorie des matériaux utilisés, et prétendre que cette norme est exemplaire? Il faut quand même rappeler que sans la démarche HQE, et les efforts d'associations et de consommateurs, la France en serait encore à l'âge du tout béton et laine de verre. Il y a donc quand même un espoir pour que cette norme évolue et qu'elle prenne en compte désormais l'ensemble des paramètres liés à une construction. Il faut souligner également que les entreprises précitées qui se sont engagées à respecter cette norme, doivent prendre en compte la notion de chantier propre, et donc une meilleure gestion des impacts sur l'environnement.

Accueil